20 décembre 2018

    GRDF Cegibat a mené une étude visant à recenser les pratiques de la profession pour dimensionner la puissance chauffage, ECS et globale dans un contexte réglementaire qui ne fixe pas d’obligation. Résultat : sur un même projet de chaufferie, les bureaux d’études peuvent dimensionner la puissance thermique avec un rapport variant de 1 à 5.

    Retrouvez les analyses et retours expériences de 3 bureaux d’études :

    • Quelles sont les méthodes des BET pour dimensionner une chaufferie ?
    • Prennent-ils en compte une surpuissance de relance ?
    • Utilisent-ils encore la règle des 2/3 ?
    • Comment dimensionnent-ils l’eau chaude sanitaire ?
    • Et quelle puissance installent-ils au global ?

    source : Cegibat